Série Françaises de boîtes d’allumettes (type 201 & 301) de 1952 à 1981

Publié le par Eric C

1952 est un tournant dans la philuménie française. En effet, une série d’étiquettes illustrées de costumes des provinces françaises replace la boîte « Casque d’Or ». Cette nouvelle série du type 201 s’est progressivement renouvelée jusqu’à sa disparition en 1962, puisqu’elle comporte 32 sujets différents, dont certains évoquent la France d’Outremer. Ces images, simples et jolies, ont suscité des vocations de collectionneurs, et ont été le moteur du renouveau de la philuménie en France d’après-guerre.
D’autres séries sur les provinces françaises ont suivi. Elles ont été si bien accueillies que les allumettes 201 prennent le nom d’allumettes « Provinces ».


L’année 1981 marque la fin – ou du moins l’arrêt prolongé – de ces boîtes agréable et sans arrière-goût publicitaire.

Durant cette période, bien des choses vont changer : le nombre de fabriques d’allumettes en France, passe de sept à deux ; les boîtes en bois sont remplacées par des boîtes en carton, puis par des coupons sans étiquette. En 1954 est créé le type 301 : 35 allumettes teintées, dans une boîte à l’illustration un peu plus recherchée. Ce type est abandonné en 1977. Bien d’autres changement peuvent être notés, du frottoir, en passant par le conditionnement du paquet de dix boîtes, ou même la simple allumette, qui n’est plus celle d’il y a trente ans. 


Abréviations utilisées :


ét.          Etiquette de boîte d’allumettes. Format 35x50 mm.
E.Pt.      Etiquette de paquet de 10 boîtes. Sauf une exception (en 1962), le format est de 60x70mm.
P.E.       Papier d’emballage des paquets de 10 boîtes. Jusqu’en 1970 il est vert, sans inscription.
              Format approximatif 145x255 à 275 mm

Lettres d’usines :

Leur présence sur l’étiquette ou le coupon permet de savoir de quelle fabrique provient la boîte d’allumettes. Disparition complète vers 1976.

B =         Bègles                                  T =          Trélazé

N =         Mâcon                                  X =         Aix-en-Provence

S =          Saintines                             Z =          Metz


Publié dans Générale

Commenter cet article

AmicalementVôtre! 05/08/2008 23:36

1981: le début du déclin, donc...

Eric C 06/08/2008 14:42


Hélas, le déclin était engagé pour les Allumettes depuis pas mal de temps. Mais il vrai que 1981, n'a rien arrangé. De belles promesses lors de la journée portes-ouvertes d'octobre 1993 par le
directeur de la SEITA de l'époque, mais des incompétences internes en termes de direction de l'activité allumettes et le déclin est entériné.