Les "Manus" - Trelaze - Introduction

Publié le par Eric C

 

 

En 1959 les usines sont au nombre de 8. Trélazé fait partie des 5 usines antérieures à l’exploitation du Monopole par l’état, mais qui ont été reconstruites sur place ou à proximité à des époques diverses (avec Aubervilliers, Bordeaux, Marseille, Saintines). L’importance de ces usines est variable. Trois (Mâcon, Saintines et Trélazé), maintenues ou construites dans des régions à peupliers, fabriquent des tiges nécessaires à leurs propres besoins et à ceux des autres usines. Cette fabrication qui fonctionne en chaînes continues nécessite en effet de grosses installations à rendement élevé.

A partir de 1966, des travaux ont été effectués à Trélazé et Mâcon pour élargir des bâtiments en couvrant des cours intérieurs.

La loi du 4 décembre 1972 porte sur l’aménagement du Monopole des Allumettes et supprime le monopole d’importation à l’intérieur des pays membres du Marché Commun.

Mais ce ne sont pas les allumettes importées qui font tort au Service des Allumettes. Peu à peu battu en brèche par les briquets pour fumeur et les allumages intégrés pour la ménagère, il doit concentrer encore son outil de production.

La fermeture de Trélazé intervient en 1981.

 

La Fin ?

http://www.youtube.com/watch?v=Z9iwGQle2Ow

 

Publié dans Les "Manus" - Trelaze

Commenter cet article