Les "Manus" - Macon - Remplissage des boites

Publié le par Eric C

Photo 01 (fin des années 50) : Vue générale de l'atelier d'emboitage prise depuis l'extrémité aval de la chaine. Au premier plan, les tunnels de séchage après gratinage (les files de boites étaient dédoublées à la sortie des tunnels, visibles au premier plan,et les trains de boites avançaient vers la paqueteuse, non visible sur la photo).
Photo 02 (fin des années 50) : Vue d'une machine à emboiter dont l'organe essentiel était, comme pour les machines à étiqueter et encoulisser, une chaine plate. Cette chaine recevait les boites (poste visible à l'avant à droite) qui étaient ensuite ouvertes puis transportées au poste d'emboitage (hotte située à l'arrière de la machine, au second plan).
Les boites pleines d'allumettes et toujours ouvertes circulaient ensuite à l'avant de la machine sous la surveillance de l'ouvrier et finalement étaient fermées et éjectées (claie de réception au 1er plan à gauche).
Photo 03 (fin des années 50) : Vue de l'arrivée aux paqueteuses et de la sortie des trains de paquets acheminés vers la fardeleuse, visible au fond derrière les piles de cartons en cours de préparation et de remplissage.
Photo 04 (fin des années 50) : Vue de l'atelier des machines à fabriquer les pochettes "Chamois" montrant la sortie de ces machines et leur imposant pupitre de commande.

Publié dans Les "Manus" - Macon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article